Pour information ou spectacle, contactez
For information or any request, please contact : 
Louise Lévesque-Huot
Téléphone : 514-594-5785
E-mail : louise.lhuot@sympatico.ca
Photos du site web : Tanyssa Ottawa
Site web : Antony Dubé

© Sakay Ottawa 2016.  Tous droits réservés

Dernière nouvelle

Consultez le calendrier des spectacles cet été.

Cliquez ici

Agenda

Lancement du vidéo clip Anotc e mikwian (Je me souviens) aujourd'hui le premier avrile 2019.

lien

Vidéo clip

Traduit en atikamekw pour souligner l'année internationale des langues autochtones - 2019.

Cliquez ici

Le site web en
atikamekw

En vente à Manawan et sur commande.

Pour + d'informations

T-Shirt

Parcours artistique

Sakay a composé ses premières chansons dès son adolescence. Ses chansons en langue atikamekw nous plongent dans un monde d’humanité et de spiritualité où la nature, les hommes et les traditions ne font qu’un. Le rapprochement humain entre les peuples étant à la base de son œuvre, c’est à travers la musique qu’il nous raconte son histoire et son cheminement personnel au cours des 20 dernières années.


Sakay a enregistré son premier album de musique en juillet 2006. Il y privilégie le style folk-rock un peu comme son idole, Florent Vollant, pour qui il voue le plus grand respect. Il a d’ailleurs fait quelques spectacles avec lui. Artiste accompli, ses compositions sont choisies par le milieu théâtral, le domaine des Beaux-arts ainsi que le cinéma documentaire. Il a aussi participé à quelques enregistrements télé.

 

Récipiendaire d’un concours artistique en 2000 à l’UQAC ainsi qu’en 2007 à l’évènement « Grands Prix Desjardins de la Culture de Lanaudière », Sakay s’est également illustré en 2008 comme artiste invité au spectacle de clôture du colloque annuel d’Amnistie Internationale sur les droits des Autochtones ainsi qu’au 400ième anniversaire de la ville de Québec. En 2007, conférencier invité par le département de Sociologie du CÉGEP de Joliette, il a produit et dirigé un spectacle à Trois-Rivières au Maquisart regroupant plusieurs artistes autochtones. En 2011, il a réalisé, en collaboration avec le Wapikoni mobile, deux courts métrages dont celui intitulé «Aci ni micta cikateriten -Je commence à m’ennuyer» qui a remporté trois prix: le «Prix Jeunesse» lors du Festival Ciné Alter’Natif de Nantes en octobre 2011, le prix «Mainfilm» et le Prix «Coup de cœur Télé-Québec» lors de la 22ième édition du Festival Présence Autochtone en août 2012. Ce court métrage a aussi été en nomination au Festival international du film de Toronto. Il a procédé au lancement de son deuxième album le 26 novembre 2016. Depuis 2007, Sakay a à son actif plus d’une centaine de spectacles.

Biographie

Sakay Ottawa (prononcer Sagui) est auteur, compositeur et interprète musical autochtone depuis plus de 20 ans. D’origine Atikamekw, une des dix Premières Nations au Québec, Sakay est natif de Manawan dans la région de Lanaudière.  Il y habite toujours avec sa famille.

                                                                 

Gradué en éducation préscolaire et en enseignement primaire de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en 2001, Sakay est directeur de l’école secondaire de sa communauté, auparavant directeur adjoint et enseignant régulier à l’école primaire (période entrecoupée par trois ans d’enseignement au Lac Saint-Jean et à La Tuque ainsi qu’un an à titre de directeur des Services éducatifs, linguistiques et culturels au Conseil de la Nation Atikamekw à La Tuque en 2008). Il s’implique activement dans sa communauté, surtout auprès des jeunes en leur donnant l’espoir et la fierté tant recherchés.


Marié et père de quatre enfants, sa famille ainsi que la préservation de la culture autochtone et de sa langue Atikamekw sont au cœur de son univers. En août 2010, aux élections de Manawan, il a agi à titre de conseiller au sein du Conseil des Atikamekw de Manawan pendant quatre ans, cela l'a amené à s’impliquer davantage auprès des siens. Sakay aspire à faire connaître sa nation et sa culture partout au Québec afin d’établir les ponts entre l’ancien et le nouveau monde.